Main Area

Main

Test Monster Hunter Stories 2 : La Switch tient-elle son RPG de l'été ?

Partage
Test Monster Hunter Stories 2 : La Switch tient-elle son RPG de l'été ?

Après un premier épisode sorti sur 3DS en 2017, la série des Monster Hunter Stories revient avec un second opus sur Switch et PC. Contrairement aux jeux de la saga principale, les Stories sont des spin-off qui prennent la forme de jeux de rôle avec des combats au tour par tour. Avec cette approche plus accessible, l'objectif du jeu original était d'introduire l'univers de Monster Hunter à un nouveau public plus jeune. Quatre ans après, ce second volet a-t-il de quoi transformer l'essai et devenir le RPG de l'été pour la Switch ?

Monster Hunter Stories 2  La Switch tient-elle son RPG de lt

2021 est décidément une belle année pour Capcom. Après la sortie de Monster Hunter Rise en mars et de Resident Evil Village en mai, l'éditeur japonais compte bien être présent cet été avec Monster Hunter Stories 2 (MHS 2). Contrairement aux Monster Hunter "classiques", les Stories sont des jeux de rôle avec des combats au tour par tour dans lesquels il n'est pas question d'incarner un chasseur, mais bien un Monster Rider (chevaucheur de monstres). Ces derniers se lient d'amitié avec les monstres pour faire face aux dangers et compter sur leur aide en combat. Dans MHS 2, on suit justement les aventures d'un Rider novice qui n'est autre que le petit-fils (ou la petite-fille) du célèbre “Red”, le héros local du village de Mahana réputé pour chevaucher Ratha Gardien, un dragon considéré comme une divinité sur l’île. Mais alors qu'il débute sa formation, le monstre de son grand-père disparaît avec tous les autres Rathalos. Dans le même temps, les créatures deviennent folles à cause d'une lumière rouge qui apparaît à plusieurs endroits. Toutes les accusations se portent alors sur l'oeuf laissé par la Ratha Gardien qui serait celui du Ratha Destructeur, un monstre doté des ailes de la destruction capable de ravager le monde d'après la prophétie. Convaincu que ce monstre pas encore né n'y est pour rien, notre héros part à l'aventure accompagné de ses amis pour tenter de comprendre ce qui est véritablement à l'origine de ce phénomène.
Monster Hunter Stories 2  La Switch tient-elle son RPG de lt
Une fois ce postulat mis en place, MHS 2 nous fait voyager à travers différentes régions pour tenter de comprendre ce qui est à l'origine de cet étrange phénomène. Concrètement, on va de village en village en rendant service aux habitants qui nous demandent d'éliminer un monstre gênant, souvent enragé par la fameuse lumière rouge. Un déroulé très classique, voire trop par moment, pour un scénario qui l'est tout autant sans pour autant être désagréable à suivre (on parle tout de même d'un jeu qui évoque au premier degré le pouvoir de l'amitié !). De plus, on retrouve également plusieurs archétypes de personnages que l'on a l'habitude de voir dans les jeux japonais. A l'image de Navirou, un Felyne (un chat qui parle) que l'on retrouait déjà dans le premier jeu et qui fait ici figure de mascotte un peu trop bavarde. D'ailleurs, de nombreux autres personnages issus du précédent opus sont également de la partie, ce qui devrait faire plaisir aux fans de la première heure. Précision importante, si les événements de cet épisode font suite à ceux du jeu original, il n’est pas nécessaire d’y avoir joué car le MHS 2 raconte vraiment sa propre histoire.Monster Hunter Stories 2  La Switch tient-elle son RPG de lt Tout comme dans le Stories précédent, la grande particularité de MHS 2 repose sur les monstres apprivoisés qui portent ici le nom de Monsties. Ces derniers sont aussi utiles en combat que lors des phases d'exploration au cours desquelles ils peuvent utiliser leurs capacités : se rendre invisible, escalader une paroi, nager, charger, etc... Pour agrandir votre équipe, vous récupérez de nouveaux monstres en vous rendant dans des tanières (qui se ressemblent un peu toutes d'ailleurs). Il faut ensuite se frayer un chemin jusqu'au nid et réussir à subtiliser un oeuf sans réveiller le monstre qui veille dessus pour acquérir une nouvelle créature. Une fois de retour au village, faites éclore l'oeuf aux écuries pour découvrir la créature qui sommeille à l'intérieur. Dès sa naissance, ajoutez le monstre à votre équipe. Mais le rôle des écuries ne s'arrête pas là puisqu'elles offrent une fonctionnalité très pratique : la transmission de gènes. L'option de transfert de compétences d'un monstre à un autre autorise de beaux mélanges, mais aura pour conséquence de sacrifier le donneur. À vous de composer au mieux la grille de neuf cases qui représente les gènes de vos monstres, ce qui aura pour effet de renforcer certaines de leurs caractéristiques.

Articles recommandés

2018 Togo Geeks. Tous droits réservés. Designed by CreativesWeb.